Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 19:05

Au sortir d'une grève politique qui exaspéra tous les utilisateurs des transports publics, j'apprends que la SNCF est en faillite virtuelle par l'impact du coût des retraites des cheminots.

Ceux-là même qui, par la tyranie des grèves, imposent une vision du management de l'entreprise façonnée selon leur propre convenance.

Quelles sont leurs revendications, hausse des salaires, conditions de travail, exigence d'embauche de plus d'un millier de cheminots, et pour finir appropriation d'un outil public comme s'il s'agissait d'une entreprise placée sur une orbite autonome.

Le problème, c'est que, année après année, la SNCF tend la main pour combler les déficits, celui de l'entretien du réseau ferré avait déjà été transféré à la société RFF créée tout spécialement pour soulager le déficit de la SNCF, celui des retraites va nécessiter un traitement financier approprié et tout cela financé, par qui ?

- les finances publiques !

Vivement que le courage politique prenne les choses en main, pour soustraire enfin la gestion dictatoriale de cette entreprise des mains des syndicats.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents