Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 20:40

Ramenons le projet de Ségolène ROYAL à cette caricature, celle d'une Grande Entreprise en très grande difficulté, un manager se propose d'en prendre la direction, il demande aux salariés, d'exprimer leurs souhaits, une synthèse  est tirée de toutes les revendications formulées, il en fait un programme pour diriger l'entreprise. 

Est-il nécessaire de s'interroger sur l'avenir de cette entreprise ?

C'est très exactement en substance ce qu'a fait Ségolène ROYAL à l'occasion de son discours programme.

Les chances de succès d'un tel programme, sont nulles, mais il y a plus dramatique, c'est l'hypothéque levée sur l'avenir des générations futures, d' une dette gigantesque.

Il y a pire, l'idéologie du Parti Socialiste prône la vertu de l'intérêt général priorisé sur l'intérêt particulier. La sociologie de l'électorat du parti socialiste démontre qu'il est composé essentiellement de minorités partisanes attachées à leurs privilèges, aux revendications sectorielles, au détriment de l'intérêt général. Pour le Parti Socialiste cela s'appelle "l'égalité entre les citoyens"

Petit rappel en arrière de quelques sigles bien connus des Français, en bas de leur feuille d'impôts, ou feuilles de paie : CSG, CRDS. Le concours est lancé pour de nouvelles abréviations, que le programme du PS ne manquera pas de mettre de nouveau en application, mais ne perdons pas de vue, qu'ils sont toujours synonymes de moins value sur les salaires.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents