Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 12:37

Mercredi 28 janvier, le journal de France 2 présentait un débat opposant Jean Marc JANCOVICI à Philippe AGHION sur la fin ou sur retour éventuel de la croissance économique.

J’ai vu cette émission avec une certaine perplexité, peut être que dans l’espace d’un court instant, l’essentiel n’a pu être évoqué.

Dire que nous vivons une ère de fin de croissance est à mon avis un non sens. Lorsque nous voyons les géants comme Google, Apple et d’autres encore réaliser des bénéfices phénoménaux ne permet pas de dire que nous sommes dans une phase d’absence de croissance.

J’ai donc voulu partager une autre grille de lecture sur la situation économique globale et ce qu’elle nous révèle dans ses spécificités.

Le monde a changé, c’est la rengaine entendue chaque jour mais en quoi ce changement est-il particulier.

Avec la dérégulation financière amorcée depuis déjà de nombreuses années, nous sommes entrés dans une captation de la croissance par les marchés.

Cette captation s’est opérée en façonnant les systèmes de production de sorte à ne conserver que les modèles économiques qui priorisent une profitabilité immédiate, soustraite aux principes de redistribution (optimisation de la fiscalité).

Ainsi les systèmes de production se sont éloignés des besoins essentiels de l’humanité à savoir nourrir, soigner et faire travailler les hommes.

Les marchés financiers ont donc asphyxié les économies nationales à tel niveau que nous voyons que la capitalisation de certains Groupes dépasser les budgets de certains états qui étaient, il n’y a pas si longtemps des puissances économiques.

Dans un monde mondialisé qui ne cesse d’innover, accédant à une masse de consommateurs de plus en plus nombreuse, il génère forcément une croissance plus importante que celle que nous avons connu ces dernières années.

Reste à savoir à qui profite–elle ?

Josué MREJEN

Repost 0

Articles Récents