Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

12 décembre 2006 2 12 /12 /décembre /2006 21:22

Il y a tout juste un an, tous les scénarios d'une tragédie humanitaire attendue étaient projetés, plongeant au passage les producteurs de volaille dans de graves difficultés économiques. Bizarrement, plus de crise aviaire, plus de risque de manger de volaille, plus de confinement de poulets, plus de nouvelles alarmantes. Les migrations naturelles des oiseaux ne sont plus observées.

Une question se pose,  l'inquiétude , est-elle devenue également une marchandise, que les médias trouvaient plus  prometteuse l'année dernière ? cette inquiétude aurait-elle perdue tout attrait à la veille des élections présidentielles ? Le risque a-t-il réellement existé ou a-t-on abusé inutilement de l'angoisse des individus.

Bref, nous passons d'une extrême à l'autre, sans toutefois en saisir les raisons objectives.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dr Michel S.F.Vermeulen 13/12/2006 07:25

Ce que les médias disent, ne reflète pas la réalité observée par les spécialistes du H5N1.  Les médias exprimment "une"  réalité pour vendre, en surfant sur la vague portante de l'angoisse du"fait moi peur" populaire. Les scientifiques observent et travaillent, dans l'intérêt des population menaçée par un phénomène inéluctable,dans les années à venir, et cela  suivant les  observations épidémiologiques et génétiques actuelles du monde entier.Bien à vous Dr Michel S.F.Vermeulen

Articles Récents